Guide Des Vins De Bordeaux

Edition du 24/04/2018
 

Château BROWN

Terroir

Château BROWN


En décembre 2004, la famille Mau a repris cette belle propriété, en association avec un businessman hollandais, Cees Dirkzwager. La moitié du vignoble (31 ha) se répartit sur deux croupes graveleuses, parfaitement exposées, au partage de l’Olivier et l’Eau blanche, les deux rivières qui drainaient les Graves. L’une des croupes culmine à vingt-trois mètres d’altitude, à l’extrême sud du domaine. La seconde occupe la moitié nord du domaine. Les parcelles les plus hautes, les mieux drainées, les mieux exposées et les plus précoces, sont consacrées au Cabernet-Sauvignon. Le Merlot occupe un sol argilo-graveleux, et on a réservé aux vignes de blanc les terres les plus argileuses. Jean-Christophe Mau produit des vins qui lui ressemblent : précis, généreux et constants. Il a su donner une nouvelle impulsion à la propriété en la modernisant, développant son image de marque.

   

Château BROWN

Jean-Christophe Mau
5, allée John Lewis Brown
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 87 08 10

Email : contact@chateau-brown.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château La FLEUR CRAVIGNAC


La propriété s’étend sur 7,5 ha d’un seul tenant et associe dès le XVIIIe siècle son nom dans l’histoire de la cité. L’encépagement est constitué à 80% de Merlot, 15% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon, sols argilo-calcaire. Culture traditionnelle et absence totale de désherbants, une moyenne d’âge des pieds d’une trentaine d’année avec des rendements, volontairement limités à 45 hl/ha. Coup de cœur pour leur Saint-Émilion GC 2015, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien soyeux, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante. Le 2014, médaille d’Or du Concours Mondial des Féminalise à Beaune Avril 2017, et médaille d'Argent au Concours de Bordeaux 2017 (bravo !), de robe grenat, est un beau vin équilibré et ample, puissant, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, aux tanins d’une grande suavité et une belle longueur en bouche. Le 2013, médaille d’Argent au concours de Bordeaux 2015, se goûte parfaitement, classique des belles réussites de l’appellation dans ce millésime, de robe pourpre, a des senteurs de cassis mûr et de griotte, fondu. Quant au 2012, lui aussi récompensé d’une médaille d’Argent au même concours en 2015, il est de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins enveloppés, et se goûte très bien, avec, par exemple, une fricassée de ris et rognons de veau aux brocolis ou un bœuf aux poivrons.

Jean-Bernard et Henri Beaupertuis

33300 Saint Emilion
Téléphone :06 45 64 23 35 et 06 12 17 60 04
Email : info@chateaulafleurcravignac.com
Site personnel : www.chateaulafleurcravignac.com

Château PENIN


Un domaine de 45 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne. Très beau Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2014, 100% Merlot, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide. Le Bordeaux Natur rouge 2016, toujours pur Merlot, vinifié et conservé sans ajout de soufre, aux senteurs de fruits noirs mûrs avec des notes de musc, aux tanins amples et très équilibrés, allie structure et charme. Il y a également ce Bordeaux rouge Cabernet franc by Château Penin 2016, de couleur intense, souple et vigoureux à la fois, avec ces nuances de groseille et de cannelle, légèrement fumé en finale, et le Bordeaux Supérieur Grande Sélection 2014, 100% Merlot, est d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces senteurs de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle très caractéristique.  Son Saint-Émilion Grand Cru Château La Fleur Penin 2015, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, vignes âgées de 35 à 70 ans, à la robe profonde, aux nuances de cuir et de myrtille, est d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale, idéal, notamment, sur un jarret de veau aux cèpes ou des cailles rôties.  Il y a encore le Château Penin Tradition 2015, le Château Penin blanc 2016, tout en bouche, le Château Penin rosé 2017, fruité, aux notes de framboise, franc et persistant, et ce très séduisant Clairet 2017, gourmand et souple, franc, parfait à l’apéritif ou sur une quiche.

Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Email : vignoblescarteyron@orange.fr
Site personnel : www.chateaupenin.com

Clos JEAN


Au sommet de son appellation. La famille exploite deux propriétés : Clos Jean et Château de Rondillon depuis 7 générations. Les deux vignobles situés sur les coteaux au centre de l’appellation Loupiac offrent une topographie et une exposition sud sud ouest de tout premier plan. Les cépages classiques (Sémillon, Sauvignon et Muscadelle) offrent des vins d’une belle complexité en bouche. Vendanges manuelles par tris successifs, vinification avec maîtrise des températures, élevage en cuves avec léger passage en barriques... Clos Jean est un vignoble de 20 ha (80% Sémillon, 20% Sauvignon). Dans cette belle chartreuse du XVIIIe siècle, avec une cour intérieure, l’ambiance est reposante et sereine. Les chais sont très traditionnels de cette région, où l’authentique du début du XXe siècle côtoie le modernisme du XXIe siècle. Voilà un superbe Loupiac Clos Jean 2015, où s’entremêlent des nuances de miel, d’abricot confit et de brioche, d’une douce onctuosité, un vin ample, classique, aux nuances de coing, de miel et de fruits confits en bouche, qui mêle finesse et structure et s’associe, notamment, à un veau à la crème ou des Saint-Jacques aux poireaux. Le Loupiac Petit Clos Jean 2015 est plus vif, vraiment excellent, tout en bouche, avec ces nuances de pomme et de fumé, mêle suavité et finesse, est à prévoir, lui, avec un riz au lait ou une soupe d'abricots. Goûtez le Sublime de Clos Jean 2011, concentré, complexe et velouté, au nez de rose, intense au nez comme en bouche, légèrement miellé, très riche et très fin à la fois, et le Bordeaux rouge Clos Jean 2015, corsé, de belle robe soutenue, tout en bouche, fin et charnu à la fois, avec des arômes de fruits mûrs, classique de ce beau millésime.

Lionel Bord

33410 Loupiac
Téléphone :05 56 62 99 83
Email : vignobles.bord@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignoblesbord.fr

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.” Un vrai coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2010, médaille d'Argent Vins Bios, cuvée spéciale de Merlot, un vin ayant de la charpente tout en conservant une jolie rondeur, avec des notes de fruits surmûris, parfait avec un rôti de magrets de canards ou une dinde farcie au boudin blanc.  Le Bordeaux Supérieur 2012 Bio (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), est de jolie robe, bouqueté, au nez de petits fruits rouges frais, de très bonne charpente, aux tanins équilibrés, très charmeur. Excellent 2011, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d’humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins soutenus et souples à la fois, très savoureux Le 2010 est plus riche, bien sûr, parfumé et persistant, aux tanins équilibrés, et mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde comme le 2009, avec ces notes de fruits mûrs d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante. Il y a encore son Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011 Bio, bien élevé, riche mais fin, très parfumé, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, harmonieux, un joli vin à déboucher sur des rognons de veau grillés.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Télécopie :05 57 84 55 40
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château CADET-BON


Cette jolie propriété renommée depuis le XVIIIe siècle est située juste à la sortie de Saint-Emilion.
Le vignoble de 5,25 ha est composé de 80 % de Merlot et 20 % de Cabernet Franc. Un atout important est la forte densité de plantation, avec 6 666 pieds/ha, les plus anciennes vignes ayant 40 ans. L?exposition des vignes au midi est favorable à la maturation des raisins. Le sol, table calcaire sur nappe d?argile, est la réplique même de celui de la grande Côte de Saint-Emilion. On y trouve des astéries, fossiles caractéristiques des calcaires de Saint-Emilion. Les vendanges sont manuelles et parcellaires pour plus de qualité et de précision. Le vin est ensuite élevé dans des barriques de chêne français.
Dégusté sur place, voici un très réussi Saint-Émilion GCC 2013, de belle robe pourpre, avec des arômes de griotte, de prune et d?humus, un vin savoureux, de bouche ample, tout en souplesse. Remarquable 2012, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, alliant concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction, d?excellente garde. 
Le 2011 mêle finesse et richesse d?arômes, de bouche suave, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, un vin d?une belle finale, de très bonne évolution. 

Guy et Michèle Richard
1, Le Cadet
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 74 43 20
Fax : 05 57 24 66 41
Email : chateau.cadet.bon@orange.fr
www.cadet-bon.com


Château PIADA


Depuis 1989, Jean-Frédéric Lalande perpétue cette tradition familiale de haute qualité, comme pour ses vins de Graves produits sur le plateau ensoleillé d?Illats aux terres argilo-silico-calcaires. Les vendanges et la vinification sont effectuées avec le plus grand soin. La vinification se fait en fûts de chêne. Vieilli une année en barriques, le vin est assemblé, filtré sur terre et gardé en cuve Inox jusqu?à sa mise en bouteilles à la propriété, 18 à 20 mois après la récolte. Seules les tries de très grandes qualités sont assemblées pour le cru Château Piada, chaque millésime ayant son caractère spécifique.
Cela donne ce beau Barsac 2015, 99% Sémillon et 1% Muscadelle, vignes de 54 ans en moyenne, élevage 100% en fûts de chêne, riche et distingué à la fois, au nez persistant à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), de garde, bien entendu (22 €).
Le Sauternes Clos du Roy 2015, le ?petit frère? du Piada, riche en arômes comme en charpente, aux notes de coing cuit et de musc, est fort bien élevé (16 €).

Frédéric Lalande
Allée du Château
33720 Barsac
Tél. : 05 56 27 16 13 et 06 12 95 63 77
Email : chateau.piada@wanadoo.fr
www.chateau-piada.com


Château BOUSCAUT


Si le vignoble de Bouscaut existe depuis le XVIIe siècle, il est acquis en 1979 par Lucien Lurton, l?une des grandes ?figures? bordelaises et propriétaire d'une dizaine d?autres crus de référence (Brane, Climens...). Aujourd'hui, c?est sa fille, Sophie Lurton, à qui il a donné la propriété en 1992, qui est aux commandes. Depuis, elle s'attache avec son mari Laurent Cogombles, lui-même ingénieur Enita, à extraire le meilleur de ce terroir très original, essentiellement composé de terres argilo-graveleuses, sur socle calcaire. En 2011, un nouveau chai à barriques de 300m2 dont les murs extérieurs sont couverts de douelles de barriques est sorti de terre tandis que l'ensemble des installations était rénové avec l'architecte Arnaud Boulain.
?Au Château Bouscaut, nous raconte Laurent Cogombles, nous dépassons maintenant dans l?assemblage, les 50% de Cabernet-Sauvignon, ce cépage se plait bien dans nos terroirs, 40% de Merlot et 5% de Malbec complètent l?ensemble. Pour les Blancs, notre assemblage est composé d?une petite majorité de Sauvignon 55% et de 45 % de Sémillon. Ce sont des vins très aromatiques, suaves, aux notes subtiles de fruits, d?un très bel équilibre. Nous recherchons la complexité et la subtilité dans nos vins.
Le 2016 est une année que l?on ne verra pas deux fois dans sa vie, un cycle végétatif en dents de scie et pourtant, le résultat est époustouflant ! J?ai toujours confiance dans la nature mais là, c?était bien particulier, tant la vigne a connu des pics de stress. C?est vraiment l?un des meilleurs millésimes de ces dix dernières années. C?est un vin de belle charpente, généreux, ample, soyeux, peut-être un peu plus explosif que le 2015, les Blancs sont aussi très réussis.
Bouscaut rouge 2015 est un très beau millésime, vraiment complet, avec une palette aromatique très intéressante, du charnu, des tanins serrés, un vin très attractif qui est déjà agréable à déguster jeune tout en ayant le potentiel de garde. Le taux d?acidité était assez bas, bonne attaque franche, belle longueur, notes aromatiques bien intégrées, jolis grains de tanins, du volume en bouche. En 2015, les Cabernets-Sauvignons étaient parfaits.?
En effet, dégusté sur place, ce Pessac-Léognan GCC 2015 développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d?épices, avec des notes grillées, une bouche volumineuse, un vin racé, très prometteur. Le 2014, au nez de griotte et de truffe, est charpenté, ample en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, avec une finale de cassis mûr. Joli 2013, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins ronds, d?un beau rubis foncé, un vin épicé en bouche, qui s?apprécie actuellement. Le 2012 dégage un nez de mûre et de fumé, aux connotations complexes de mûre et de poivre en bouche, de couleur soutenue, d'une finale à la fois puissante et ronde. Le 2011 est toujours l?une des plus jolies bouteilles de ce millésime, avec cette robe pourpre profonde, ce nez de fruits rouges (cerise, prune) et de cannelle, aux tanins arrondis, un vin long en bouche mêlant fraîcheur et maturité, qui poursuit une jolie évolution. 
Le 2010 est remarquable, dense, séveux, de couleur profonde, concentré, avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vin parfumé, alliant couleur et matière, de garde comme ce 2009, puissant et charnu, où s?entremêlent les fruits macérés et une pointe de poivre rose, opulent.
Superbe 2008, ample, riche, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, où se mêlent la mûre et le cassis, solide mais très délicat, remarquable aujourd?hui. On poursuit avec un 2007, rond, plus facile, qui parvient à maturité. Le 2006 est classique, typé de son appellation et du millésime, chaleureux, fondu, avec de jolis tanins. 
Le Pessac-Léognan blanc 2015 est très agréable, aux notes de fruits exotiques, citron, orange, pêche, un vin croquant et dense, très complet. Le 2014, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est un vin gras et nerveux à la fois, riche au nez comme en bouche, vraiment très séduisant. Le 2013, frais et suave à la fois, très bien fait, tout en bouche, d?une très bonne persistance aromatique, est un vin à ouvrir sur des fruits de mer. Le 2012 est déjà très agréable, charmeur, mêlant richesse aromatique et persistance, généreux, avec des notes de fleurs blanches et d?amande, d?une belle finale florale. Le 2011 est superbe, très parfumé (pêche, coing, narcisse), d?une bouche particulièrement séduisante, soyeuse, savoureuse. Le 2010 est gras, dense, avec des connotations discrètes de fruits secs, assez classique du style Bouscaut, encore jeune, tandis que le 2009 se dévoile plus rapidement, avec une bouche florale et légèrement musquée, très agréable. Le 2008 se démarque de la série, avec un nez complexe (cire d?abeille, gâteaux secs), moins typique de Bouscaut, mais très harmonieux. 

Sophie Lurton
1 477, avenue de Toulouse
33140 Cadaujac
Tél. : 05 57 83 12 20
Email : cb@chateau-bouscaut.com
www.chateau-bouscaut.com



> Les précédentes éditions

Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016

 



Château FILHOT


Château Les GRAVES


Château GRAND-MAISON


Château PANCHILLE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Château CORBIN MICHOTTE


Château du MOULIN VIEUX


Château PONT LES MOINES


Château Les MOINES


Château du GRAND BOS


Domaine de CARTUJAC


Château le TUQUET


Château MAUVINON


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château La MARZELLE


Château de ROQUEBRUNE


Château PLINCE


Château CANTENAC


Château SAINT ESTEPHE


Château CANON-CHAIGNEAU


Château VOSELLE


Château La FLEUR CRAVIGNAC


Château de COUDOT


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château des MOINES


Château MAZERIS


Château du PAYRE


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château D'ARRICAUD


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château LAVISON


Château HAUT-MACÔ


Château La GRACE FONRAZADE


Château de PASQUETTE


Château CROQUE MICHOTTE



DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


DOMAINE PICHARD


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE DE BELLEVUE


CHAMPAGNE GREMILLET


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHARLES SCHLERET


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


SCEA CHATEAU DAVID


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU LA GALIANE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales