Guide Des Vins De Bordeaux

Edition du 08/03/2022
 

Château Croque-Michotte

Sommet

Château CROQUE MICHOTTE


“Le Château Croque-Michotte est une propriété familiale acquise en 1906 par mon arrière-grand-père, Samuel Geoffrion, explique Pierre Carle. Il se situe dans la partie ouest de Saint-Émilion sur des graves et des sables anciens sur argiles profondes charriés par la rivière l’Isle. Nous sommes entourés de différentes propriétés de Pomerol. Les 13,67 ha se composent de 74% Merlot, 25% Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes situés tout proche de Petrus et de Cheval Blanc, sur le plateau qui domine la vallée de la Dordogne. Nous faisons volontairement de petits rendements entre 25 et 35 hl/ha pour obtenir des vins minéraux et de garde. La nature a ses caprices, je fais avec. Je ne mets pas d’engrais, pas de potasse, j’obtiens des vins avec une acidité élevée ce qui me permet de mettre moins de sulfites. Je veux produire des vins de terroir c’est ce que je recherche avant tout. Un vin de garde peut être agréable à déguster dans sa jeunesse pour son côté fruité, ensuite apparaissent des arômes tertiaires que les gens adorent. Plus le vin est concentré, et plus c’est un vin de garde qui conservera ses arômes qui évolueront bien avec le temps. Depuis 1993, lorsque je suis arrivé à Croque-Michotte, je pratique l’agriculture biologique, comme le faisait mon arrière-grand-père, nous nous sommes équipés de matériel plus moderne, mais la démarche reste la même. Nous sommes certifiés Ecocert, en Agriculture Biologique depuis 21 ans. ! Nous goûtons les raisins pour déterminer le passage des vendangeurs, nous attendons toujours la parfaite maturité, c’est primordial ! Cela fait plusieurs années que nous pratiquons le tri optique afin d’être plus précis. Nous ne faisons entrer dans les cuves que le meilleur. Nous ensemençons la vendange avec des bonnes bactéries qui arrivent congelées et qui vont concurrencer les mauvaises, nous “occupons le terrain”. Cela permet d’attendre le travail des levures sans que le jus s’oxyde. Nous obtenons ainsi une plus grande pureté et netteté du fruit. Nous vinifions en cuves et commençons les fermentations malolactiques avant les fermentations alcooliques, cela s’entrecroise. L’avantage est d’avoir moins de sulfites. Nous faisons des lots de vinification intégrale en faisant les fermentations en barriques. Je trouve que l’on a une meilleure intégration du bois au cours de l’élevage. L’élevage est de 12 à 14 mois en barriques de chêne français de chauffe moyenne. Grâce à notre grand terroir, nous ne faisons que du grand vin. Notre millésime 2007 a reçu une médaille d’Or au Challenge international du vin, le 2009 est un grand millésime, il ne nous reste qu’un petit lot pour les clients particuliers, le 2011 est un millésime assez fruité, médaille de Bronze à Mâcon. Le 2012 se goûte très bien, il a obtenu une médaille d’Or au Challenge international du vin. Quant au 2014 médaille d’Or au Concours des Féminalise, il est très agréable avec une bonne assise tannique, un vin bien concentré, de robe grenat aux reflets rubis, au nez, notes de grillé et d’épices douces, arômes de cerise, de mûre qui évoluent vers le pruneau et le kirsch. Un vin velouté, très élégant, assez féminin avec en finale, des notes complexes minérales, de sous-bois et de truffe. Le 2015 est un grand millésime, je n’ose dire le millésime du siècle… un vin qui a tout pour lui. Notre terroir a régulièrement alimenté en humidité les vignes qui n’ont pas souffert de la sécheresse. Vin au fruit très pur et très net, beaucoup de concentration. Je prolonge un peu l’élevage en barriques car il le mérite. Le 2016 a été sauvé par la qualité extraordinaire des Cabernets francs bien mûrs qui étaient exquis. Lors de prochaines plantations, je vais augmenter le pourcentage de Cabernet franc. L’âge moyen des vignes est d’une cinquantaine d’années. Nous avons beaucoup de clients particuliers, mais nous demeurons aussi très fidèles à la Place de Bordeaux. Notre vin se retrouve sur les très belles tables de restaurants et chez les meilleurs cavistes.”

   

Château Croque-Michotte

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Téléphone : 05 57 51 13 64

Email : chateau@croque-michotte.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château FONTBONNE


Au sommet. Une propriété familiale depuis trois générations. Elle a été achetée par le grand-oncle de Philippe Renier, l’actuel propriétaire, en 1939. Sa fille Marie, œnologue le rejoint en 2018 sur la propriété de 32 ha. Dans un souci du respect de l'environnement, le désherbage est mécanique. Les traitements phytosanitaires sont gérés de façon raisonnée. Les vins collectionnent les récompenses. Marie Renier nous dit “qu’en 2020, nous avons recueilli une très belle vendange, plus précoce que 2019, soit une semaine d’avance. L’année a été chaude, nous avons rentré des raisins concentrés de quantité similaire à 2019. Les vinifications 2020 se sont très bien passées avec des fermentations très rapides. Les vins à la vente : Cuvée Marie 2018, un très bon vin, je dirais même un millésime d’anthologie à Bordeaux. La cuvée Marie est élevée en futs de chêne. Avec cette structure de raisins je savais d’emblée que ce serait une cuvée d’exception. Cette cuvée Marie n’est pas produite systématiquement, seulement les grandes années, en 2018, il n’y avait aucun doute, le vin est excellent. Nous proposons également la cuvée Our Hands 2018, Edouard de Fonbonne 2016, notre Bordeaux classique Château Fonbonne 2016, le 2018 sortira dans l’année, et c’est aussi un très bon vin. Le Bordeaux blanc 2020 est fabuleux, il a des arômes explosifs autant au nez qu’en bouche, notes d’agrumes très rafraichissantes, de fleur d’acacia, quant à notre Rosé 2020, il est tout en gourmandise. Depuis que je travaille sur la propriété, c’est-à-dire 2008, je n’ai eu que de bons millésimes !” Vous allez adorer comme nous leur remarquable Bordeaux rouge cuvée Marie 2018, une sélection rigoureuse de parcelles de vieilles vignes, 70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon, aux senteurs de violette et de cassis, charnu, de robe pourpre, rond et intense, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche dominée par la fraise des bois mûre. Très savoureux 2016, aux connotations de cassis et de poivre noir, coloré et complexe, très bien structuré, aux tanins mais fondus. Superbe Bordeaux rouge cuvée Ours Hands 2018, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, aux senteurs très persistantes de fraise et de muscade, tout en bouche, de belle robe grenat, très équilibré, aux tanins mûrs, c’est un vin souple, parfumé, classique, vraiment très réussi. Excellent Bordeaux rouge Edouard de Fontbonne 2016, 90% Merlot, 10% Cabernet-Sauvignon, à dominante de pruneau, un vin très savoureux, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus, de belle évolution, que l’on peut prévoir sur une épaule d'agneau aux haricots ou une daube de bœuf. Il y a aussi le 2015, d’une jolie robe rouge sombre, au bouquet intense, un vin qui développe des arômes de réglisse et de mûre, aux tanins denses mais souples, de bouche étoffée. Toujours l’un des meilleurs de son appellation, le Bordeaux rosé 2019, Merlot 50%, Cabernet-Sauvignon 50%, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample et fruité, gourmand, parfait aussi bien à l’apéritif qu’avec des rougets grillés aux poivrons, par exemple. Joli Bordeaux blanc, pur Sauvignon, où se retrouvent les agrumes et les fleurs fraîches, il est vif, franc, tout en bouche, vraiment très agréable. Et pour finir le Bordeaux rouge 2016, de bouche riche, aux notes de mûre et d’humus, tout en rondeur, ample et coloré.

Philippe et Marie Renier
2, route de Targon - Lieu-dit Fontbonne
33760 Faleyras
Téléphone :05 56 23 49 36 et 06 07 59 35 45
Email : chateau.fontbonne@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-fontbonne.com

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot. Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements. Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux. Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs. Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins. Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.” Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante. Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde. Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

Château HAUT-MACÔ


Une exploitation familiale depuis quatre générations. La 3e génération, avec Jean et Bernard Mallet, donna un souffle nouveau, en consacrant un investissement conséquent dans l’outil de production. Voilà un beau Côtes-de-Bourg cuvée Jean-Bernard 2018, 80% Merlot et 20% Cabernet Sauvignon, vignes de 30 ans en moyenne, élevage en cuves et en barriques neuves pendant 18 mois, toujours l’un des meilleurs de son appellation, de belle robe, alliant une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumé, d’une très jolie finale avec des notes d’épices et de fraise des bois surmûrie.  Joli 2017, avec ces notes de mûre, c’est un vin aux tanins souples, tout en fruits, mêlant rondeur et structure en bouche. Le 2016, est tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, bien équilibré, un vin qui sent la fraise des bois et l’humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe. Excellent Côtes-de-Bourg Traditionnel 2018, 60% Merlot, 27% Cabernet Sauvignon, 10% Cabernet franc et 5% Malbec, vignes de 25 ans en moyenne, élevage en cuves et en barriques pendant 18 mois, avec ces notes de mûre et de griotte, il est riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche ample. Le 2017 est finement épicé, corsé, aux tanins harmonieux et bien équilibrés, il séduit par sa longueur en bouche. Le 2016, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, aux tanins enrobés, très harmonieux.  On termine avec ce Bordeaux Clairet de Haut-Macô 2020, composé à 70% de Merlot, et 30% de Cabernet-Sauvignon, élevage sur lies fines, un vin gourmand et fruité (groseille, fraise, poire…), franc et frais en bouche.

Anne et Hugues Mallet - Scea Mallet Frères
61, rue des Gomdauds
33710 Tauriac
Téléphone :05 57 68 81 26
Email : hautmaco@wanadoo.fr
Site personnel : www.hautmaco.com

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Château PIGANEAU


Bénéficiant d?un remarquable rapport qualité-prix-plaisir, on est au sommet. 
Vincent Brunot poursuit la tradition familiale qui est de privilégier le fruité et de réduire l?apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. ?Nous restons raisonnables dans l?élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix.?
Vincent Brunot nous dit que ?les millésimes 2016 et 2018 sont à la vente, le 2019 leur succèdera un peu plus tard. Le 2019 est un joli millésime bien équilibré avec des degrés pas trop élevés, un vin fruité, élégant et souple à la fois.
Pour Tour de Grenet en Lussac Saint-Emilion, je propose les 2015, 2016 et 2018. Le 2018 est un vin très intéressant sur le fruit. Pour Château Le Gravillot, en Lalande de Pomerol, 2018 a rencontré un franc succès et a obtenu pas mal de récompenses, médailles d?Argent à Paris, d?Or au Challenge International de Bourg-sur-Gironde, d?Argent à Bordeaux, c?est un millésime très flatteur.
Le Bordeaux Supérieur Château Maledan 2018 est très réussi, il a obtenu la médaille d?Or à Sakura au Japon et celle d?Argent au Concours de Bruxelles. Le 2019 sortira dans le courant de l?année. Château Maledan Blanc 2020 est sur le fruit, un vin bien équilibré idéal sur des fruits de mer. Nous avons vendangé assez tôt pour conserver la fraîcheur.
Nous sommes certifiés HVE depuis 2019 et sommes reconduits pour le millésime 2020.?
Remarquable Saint-Émilion GC 2018, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche fondue, légèrement épicé, persistante, un vin de très bonne charpente et d?une grande harmonie. Le 2016, de couleur rubis soutenu, un vin typé, très équilibré, bien bouqueté, aux tanins soyeux, au nez complexe dominé par la violette, la prune et la cannelle. Le 2015, tout en bouche, mêlant ce gras caractéristique à des notes finement boisées, est un vin d?une jolie concentration.
Goûtez également le Bordeaux Supérieur rouge Château Maledan 2019, ample et parfumé, aux connotations de fraise et de violette, est bien ferme en bouche, bien corsé. Le Bordeaux Blanc Château Maledan 2020, très agréable, a des notes de pomme et de fleurs, avec cette pointe de fraîcheur persistante en finale. Voir le Château Tour de Grenet.

Jean-Baptiste et Vincent Brunot
1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 55 09 99
Email : chateau.piganeau@vignobles-brunot.fr
www.vignobles-brunot.fr
 


Château SAINT-JEAN


Une petite exploitation familiale de 4 ha, constituée de six parcelles situées sur des coteaux en pente douce dont les sols sont soit sableux, soit graveleux, soit sablo-graveleux, cultivée de façon artisanale en lutte intégrée, afin de préserver l'environnement et exprimer au plus près les qualités du millésime. Les rangs sont enherbés un rang sur deux afin de protéger les sols de l'érosion et de limiter les infiltrations de produits ainsi que la vigueur de la vigne. (Les rangs non enherbés sont travaillés mécaniquement). Les traitements du vignoble n'ont lieu qu'en cas d'absolue nécessité avec des produits adaptés en fonction des observations de terrain (aucun insecticide, ni acaricide n'ont été utilisés jusqu'à présent). Début 2004, Pierre Mazuet a acheté la propriété et entrepris d'importants travaux de rénovation des bâtiments, du matériel et du vignoble. Son fils, Alain, en a repris l'exploitation avec le soutien de Catherine, spécialiste de la végétation de la vigne. La première production d'Alain Mazuet porte le millésime 2004.
Son Saint-Émilion 2011, de robe soutenue, a des notes de fruits mûrs, un vin fin et élégant, avec de beaux tanins, de bouche savoureuse. Le 2010, riche en arômes, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d'humus, est très équilibré au nez comme en bouche. Excellent 2009, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d'humus, à la robe cerise, aux reflets violets, un vin séveux, avec des notes de mûre et de griotte au palais. Le tout est à des prix très sages, ce qui évite d'hésiter.

Alain Mazuet
1, Les Grandes Versannes
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 51 76 23 et 06 87 17 79 48
Fax : 05 57 51 76 23
Email : alain.mazuet@free.fr
 


Château Le BOURDIEU


Vignoble de 47 ha plantés sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d?argile (c?est ce que l?on appelle des croupes). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des Crus Bourgeois de 1932.
Très joli Médoc 2018, tout en couleur et en matière, au nez subtil dominé par des senteurs persistantes de fumé, d?humus et de cerise noire, de bouche ample (11 €). Le Médoc Cru Bourgeois 2017, 50% Merlot, 49% Cabernet-Sauvignon et 1% Petit Verdot, âge moyen des vignes 32 ans, 12 mois en barriques de chêne, d?une belle couleur aux reflets violets, un vin qui mêle structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d?humus et et de fruits surmûris.
Beau 2016, tout en arômes et structure, d?une belle ampleur, un vin qui sent la fraise des bois et l?humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d?une finale complexe, de garde, bien sûr. Le 2015, est vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre. 
Le 2014, est un vin aux tanins présents, intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois, d?excellente garde, un vin que l?on peut apprécier avec, par exemple, des brochettes d'agneau ou une galantine de canard au foie gras. 

Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Tél. : 05 56 41 58 52
Email : guybailly@lebourdieu.fr
www.lebourdieu.fr
 



> Les précédentes éditions

Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020

 



Château LAFARGUE


Château BEAUREGARD


Château CLOS des PRINCE


Château SAINTE-BARBE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Domaine de VIAUD


Château La MARZELLE


Château des ARNAUDS


Château FAUGAS


Château JOUVENTE


Château TRONQUOY-LALANDE


Château BELLES-GRAVES


Château du PAYRE


Château CANTENAC


Château de VIMONT


Château BOIS CARRÉ


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


BORIE MANOUX


Château du MOULIN VIEUX


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château FONROQUE


Château DESMIRAIL


Château PLINCE


Château BEYNAT


Château LANIOTE


Château des MOINES


Château BALESTARD La TONNELLE


Château ST ESTEPHE


Château LAJARRE


Château CROQUE MICHOTTE


Château BRAN de COMPOSTELLE


Domaine de GRANDMAISON


Château GRAND-PUY-LACOSTE



CHATEAU DU MASSON


CHATEAU MACQUIN


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


SCE DU CLOS BELLEFOND


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE DE MONTS LUISANTS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales